Pourquoi aider Wikipedia ?

Parce que c'est bien pratique d'avoir accès à une somme encyclopédique de connaissances en un seul clic.

Pourquoi ne pas aider Wikipedia ?

Parce que c'est usant de trouver les pages de Wikipedia systématiquement dans les résultats des moteurs de recherche. Si je veux avoir accès à une information fiable et de qualité, j'ouvre mon dictionnaire, Larousse, Littré, Petit Robert, etc; je prends un Quid, je vais à la bibliothèque, j’appelle un ami spécialiste, je demande conseil à un consultant, etc

Pourquoi Wikipedia ne va sans doute pas continuer sous sa forme actuelle ?

Parce que ses limites ont été maintes fois démontrées : il est possible de falsifier les informations, d'inventer des éléments dans une page wikipedia en tant qu'éditeur / contributeur. Dernière démonstration largement médiatisée cette année, le professeur de lettres qui introduit des informations inventées de toutes part au cœur d'une page, dans le but de tromper ses élèves qui accorderaient une foi inébranlable dans l'encyclopédie en ligne (et les services de corrigés de devoirs / vente de modèles de devoirs en ligne).

Source : http://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/280327-un-prof-piege-ses-eleves/

Bien entendu, la polémique n'est pas le but de ce billet : aucun service en ligne n'est infaillible, que ce soit au niveau technique ou au niveau éditorial, contributif, collaboratif, participatif... Le célèbre annuaire gratuit DMOZ (www.dmoz.org) a été victime du même mal : lorsqu'il a acquis ses lettres de noblesse, et à partir du moment où il présentait un intérêt certain pour le référencement naturel des sites (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rencement) , des légions de webmasters se sont empressés de postuler au poste d'éditeur bénévole dans le but inavoué d'inscrire leurs sites et les sites de leurs clients. Comme il est impossible de surveiller chaque éditeur (qui montre patte blanche au début et ne commettra ses "méfaits" d'abus de pouvoir que progressivement...), le système a vite perdu en crédibilité et n'a jamais pu réussir à regagner la place centrale que lui accordaient les internautes du monde entier. La confiance s'était envolée :-(

Web 2.0, réseaux sociaux : des leurres 

Acheter des fans facebooks, des like, des followers twitter, des cercles d'amis sur Gooogle+... Chaque maillon de la chaîne de confiance se trouve fragilisé par la relation qui l'unit avec les moteurs de recherche.

Tout est dit. Les limites du web, c'est à dire les limites de la confiance, de la crédibilité, de la fiabilité, ont été atteintes avec DMOZ, et se reproduisent sur différents supports : blogs, wikis, forums, sites... Désinformation, manipulation, propagande, le web véhicule l'information, mais quelle information ? L'internaute-Media apporte un œil critique sur le système de reproduction d'information...

Si vous souhaitez soutenir l'encyclopédie, c'est par là :

https://dons.wikimedia.fr/civicrm/contribute/transact?reset=1&id=42

Et enfin, un dernier message de Jimmy Wales, le fondateur

Bien sûr, nous pourrions financer Wikipédia grâce à de la publicité. Mais cela est contraire à nos valeurs.

L'une de nos règles est l'impartialité de nos articles. Or comment resterions-nous objectifs si les sujets de nos articles étaient aussi nos annonceurs ?

Nous ne vivons que grâce à vos dons. Si chaque lecteur de cet appel donnait 10 €, nous ne devrions lancer notre appel aux dons qu’un seul jour par an.

Chaque année vos dons couvrent tout juste nos besoins.

Pour que Wikipédia puisse continuer d’exister, votre don est précieux.

Merci encore